Réduire l'empreinte écologique du numérique grâce à Verdikt

Comment réduire l’empreinte écologique du numérique dans son entreprise ?

bpifrance verdikt plateforme numérique responsable
verdikt BPI PIA plateforme numerique responsable
Verdikt : Incubé dans le Founder Program-Batch 9 de la station F

Verdikt est soutenu par
le Programme d’Investissements d’Avenir opéré par BPI France

Verdikt est incubé dans
le Founder Program-Batch 9

 

Comment réduire l’empreinte écologique du numérique dans son entreprise ?


Nombre d’entreprises souhaitent adopter une démarche vertueuse afin de participer à l’effort collectif de lutte contre le changement climatique.



Certaines ont déjà fait le pas, et d’autres ne savent pas vraiment comment s’y prendre.

Commencer par réduire l’empreinte écologique du numérique dans son entreprise peut déjà être un bon début, mais cela ne résout pas le problème de la méthode.

La RSE, avec un cadre fixé par la norme ISO26000, permet déjà d’y voir plus clair en définissant la responsabilité de l’entreprise vis-à-vis de ses impacts sur la société et l’environnement.

Ainsi, une entreprise RSE se doit de contribuer au développement durable, à la santé des personnes et au bien-être de la société, elle doit respecter les normes internationales et la législation.

Mais cette démarche éthique doit concerner tous les acteurs de l’entreprise, y compris les parties prenantes.


Qui sont les parties prenantes ?


Ce sont toutes les personnes, organismes divers et sociétés qui peuvent participer directement ou indirectement à la vie de l’entreprise.

Les acteurs directs sont les salariés, les fournisseurs, les clients et les actionnaires qui participent au fonctionnement même de l’entreprise.

Et les acteurs indirects seront d’une part les syndicats, les associations et ONG qui peuvent faire pression sur l’entreprise et d’autre part les riverains et les collectivités locales qui peuvent subir des nuisances par l’activité de l’entreprise ou, au contraire, en tirer des bénéfices.


Comment la réduction de l’empreinte écologique du numérique de son entreprise peut-elle influer sur les parties prenantes ?


En fait, le numérique peut être intégré à une démarche RSE de deux façons : en réduisant son impact environnemental et en l’utilisant intelligemment pour avoir un impact social, gérer les dépenses énergétiques, d’approvisionnement et de transport, communiquer pour affirmer sa transparence ou encore impliquer les consommateurs.

Pour réduire l’empreinte écologique du numérique, cela va passer principalement par une éducation à un usage responsable des utilisateurs. Par exemple, en généralisant le passage en mode hors connexion dès que cela est possible.

Pour l’utilisation intelligente du numérique, les possibilités sont nombreuses. On peut citer l’utilisation de l’impression 3D pour réduire les coûts d’approvisionnement et son impact environnemental...


Quelles solutions puis-je appliquer à mon entreprise ?


En l’espèce, tout va dépendre du secteur d’activité, de la taille et de la stratégie de l’entreprise. Il n’y a pas de recette toute faite et chaque entreprise doit trouver ses propres solutions. La solution peut passer par l’utilisation d’un logiciel dédié comme Verdikt.

Cette plateforme nouvelle génération conçue dans un esprit Green Tech permet de simplifier la conversion à un numérique durable.

Après la collecte et l’analyse de données selon différentes thématiques, Verdikt va non seulement dresser un portrait de l’entreprise avec une évaluation de sa maturité, mais en tirera également des conclusions avec propositions d’actions concrètes pour réduire l’empreinte écologique du numérique, et améliorer les conditions de travail, diminuer la consommation d’énergie…

Adoptez une gouvernance durable en toute simplicité avec Verdikt.


 

Cultivez un numérique responsable

ConfidentialitéGlossaire Mentions légales
CHHL – R.C.S Nanterre 889.631.123.00011
Verdikt 2020 – Tous droits réservés

Syntec numerique Verdikt numerique responsable
Planet Tech Care Verdikt numerique responsable